INFOS
du  Dr Etienne
Schepkens

Trichomonose, coryza, coccidiose

                               Compte-rendu de la conférence  du congrès national
 de Gravelines en janvier 2006 ...

 

Coin du VETO : mars 2006 
(BN n°120)

            Retour


Dr Vétérinaire Etienne Schepkens de Bruay la Buissière (62700)

    Vous étiez nombreux le dimanche 22 janvier malgré l'heure matinale à assister à ma conférence et je vous en remercie.
La Grippe aviaire était d'actualité, une réunion était d'ailleurs programmée après mon intervention avec notre nouveau (et ancien) président national, le nouveau vice-président de la 1e région, les Drs Lefebvre et Arnoult, Ing Duchatel et moi-même, il m'était donc difficile d'aborder ce thème avant la réunion.
J'avais donc décidé de vous parler de pathologies de tous les jours rencontrées en routine dans mon cabinet et de la manière de les gérer.
J'ai abordé successivement la trichomonas, le coryza, la coccidiose, les verminoses et l'adénovirose.

 

La trichomonose


    Origine
– Trichomonas columbae
* Parasite flagellé peu résistant dans le milieu extérieur 
* Parasite spécifique du pigeon 
     Transmission 
– Lait de jabot, eau de boisson 
    Symptômes chez le pigeon adulte
* Adultes souvent porteurs asymptomatiques
* Baisse des performances 
* Gorge enflammée - glaireuse
* Parfois 
– Animaux qui digèrent mal, boivent beaucoup, fientes liquides 
    Symptômes chez le jeune pigeon 
* Lésions caséeuses jaunâtres
– Bouche, palais, pharynx, base de la langue
* Abcès 
– Œsophage, jabot
* Abcès dans de multiples organes 
- Poumons, foie, base du coeur
* Jusqu'à
– Prise en masse totale de l'abdomen et du thorax 
    La trichomonose ne reste jamais seule 
Elle prépare le terrain à :
* Coryza, ornithose, variole, pasteurelles, mycoplasmes
    Diagnostic
* Frottis de gorge 
Analyse microscopique
    Traitement 
* Tuer les parasites 
– Ronidazole 
– Dimetridazole 
* Traitements réguliers
– Avant les accouplements, à la couvaison, en période de jeu 
– Eviter les traitements trop fréquents (intérêt de l'utilisation d'acides faibles 2 à 3 jours par semaine)
– Utilisation préférable du ronidazole dans l'aliment étant donnée sa précipitation rapide dans le fond des abreuvoirs
* Hygiène des locaux
* Désinfection de l'eau de boisson 

Le Coryza

 


   * Origine
– Pigeon Herpès Virus 1 (PHV1), spécifique du pigeon 
 * Transmission
– Tous les pigeons sont porteurs, transmission par le gavage les premiers jours de la vie 
* Le Pigeon devient porteur asymptomatique 
* Le Virus provoquera la maladie si
– Affaiblissement du pigeon 
* Fatigue - stress, promiscuité, mauvaise aération des locaux 
* Maladie (tricho - cocci- vers -paratyphose etc...)
 Symptômes aigus
* Conjonctivite, éternuements, morilles sales, écoulement nasal, fente palatine enflammée jusqu'à fermeture, inflammation de la muqueuse buccale, hypersalivation, amas glaireux à la base de la langue, sinusite, inflammation du larynx avec foyers nécrotiques blanchâtres 
Passage dans le sang possible pouvant provoquer une hépatite aiguë
 Symptômes subaigus et chroniques
* Préparation du terrain pour la multiplication des trichomonas
* Complications bactériennes rapides 
– Pasteurelles
– Mycoplasmes-Streptocoques
– Evolution vers la maladie respiratoire chronique (crd), complications de pneumonie et d'aérossacculite 
 Diagnostic
* Facile mais difficulté de différencier les maladies respiratoires qui viennent compliquer
* ? Ornithose = mortalité élevée dans la forme aiguë - recherche de chlamydia sur écouvillon conjonctival
* ? Variole (forme diphtéroïde )= association de formes cutanées dans l'élevage
* ? PMV1 = forme respiratoire brève 
 Traitement 
* Le virus ne peut être tué, on doit faire le nécessaire pour que le pigeon l'élimine par ses propres moyens de défense
* 4 points à respecter 
Éliminer toutes les maladies associées, éliminer les circonstances favorables à l'apparition de la maladie, traiter les complications, prévention (contrôles réguliers) 

 

La Coccidiose

Ci-dessous : Ookystes de coccidies / fientes

* Origine
– Eimeria columbarum
– Eimeria columbae
– Eimeria labbeana
– Organisme unicellulaire
– Spécifique du pigeon 
 * Transmission
– Fientes
* Alimentation ou eau de boisson souillées
* Cycle
* La sporulation nécessite humidité, oxygène, t° adéquate 
* Une reproduction asexuée suit la sporulation
* La reproduction sexuée vient ensuite avec production d'un ookyste qui va être éliminé dans le milieu extérieur et va devoir sporuler pour être infestant (et le cycle recommence)
 Symptômes
* Forme aiguë 
– Surtout jeune pigeon, diarrhée verdâtre parfois hémorragique, amaigrissement rapide et important, mortalité élevée 
* Forme subaiguë
– Amaigrissement, retard de croissance, plumes marquées, déviation du bréchet
* Forme subclinique
– Passage à forme aiguë ou subaiguë possible
– Pigeons porteurs d'autres maladies 
 Diagnostic
* Analyse microscopique
* Importance du nombre d'ookystes dans l'analyse
 Prévention et traitement 
* Privilégier l'immunité naturelle du pigeon, analyses de fientes régulières, traitement si symptômes et nombre d'ookystes suffisants dans les fientes, ne jamais traiter préventivement 
* Suppression de l'immunité naturelle 
* Sélection de germes résistants 
* Hygiène 
* Sulfamidés en traitements courts pour éviter résistances 

 

 

 

 Ceci dit, j'espère que la Grippe Aviaire ne viendra pas perturber l'organisation des concours.
Il est évident que la santé humaine doit être le premier souci. 

 

Tous les articles  vétérinaires sont sur la page :  Téléchargement

Si vous désirez apporter des précisions, n'hésitez pas !

 

Si vous êtes arrivés sur cette page sans passer par la page de départ qui définit
 les cadres, vous n'avez pas le plan du site sur la gauche. Dans ce cas, cliquez  ICI.

JavaScript Menu of Milonic